Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musiques Singulières

    Pour les amateurs de dépaysement, de découvertes. Formats longs bienvenus : prendre le temps de la musique !
    Index des musiciens à votre disposition dans la Catégorie du même nom.
Créé le 20 février 2007, ce blog prolonge une émission sur Radio Primitive, Reims, la plupart des lundis de 22 à 23 heures. 
N.B Format de votre fenêtre presque carré pour voir le haut des colonnes !

Recherche

Publicités imposées !

Chers visiteurs,

  Désolé pour l'invasion publicitaire, consternante : je la déplore et j'en souffre autant voire plus que vous. En attendant une alternative (pas facile), je vous conseille, si vous naviguez avec Firefox, d'installer une extension anti-pub.

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 22:57
   Née au Canada d'une mère anglaise et d'un père américain, Zoë Keating a commencé à jouer du violoncelle dans le placard à balais de son école primaire anglaise. Suit une formation classique à New-York où sa famille a déménagé, elle participe déjà à des orchestres de jeunes ou d'adultes. Une fois réussis ses examens, elle part pour Los Angeles, où elle joue dans des groupes rock. Les collaborations se multiplient, notamment avec Raspoutina, étonnant groupe de chambre-rock, entre 2002 et 2006, avec DJ Shadow ou encore Amanda Palmer. Avec son violoncelle et son ordinateur portable ou son matériel électronique, elle joue un peu partout, dans le désert ou dans les clubs punks, les églises médiévales ou les festivals.
   Elle se consacre maintenant pour l'essentiel à sa carrière solo, utilisant le son naturel de son violoncelle pour produire plusieurs couches sonores. Le son de l'instrument est capturé en direct par plusieurs microphones disséminés sur la table d'harmonie ou le manche, enregistré en temps réel par un ordinateur qu'elle contrôle avec les pieds et réutilisé immédiatement. Le résultat sur one celo x 16 : natoma, premier CD sorti en 2005, est impressionnant. Zoë Keating s'inscrit avec bonheur dans un post-minimalisme décomplexé, entre pop et musique contemporaine. Les morceaux sont rythmés en frappant sur l'instrument, développent des atmosphères envoûtantes à base de boucles et variations sinueuses. L'un des plus beaux titres, Frozen angels, est la musique d'un film de science-fiction éponyme sorti lui aussi en 2005. A chaque écoute des premières mesures de ces anges gelés, je pense au film de Roman Polanski, La Neuvième porte, c'est dire le troublant pouvoir de cette musique à ce moment-là spectrale. Rêverie frémissante ou langoureuse, mélancolie foudroyée, incantation hypnotique, sont distillées par ce véritable orchestre de violoncelles. Je ne sais s'il faut prendre à la lettre le" x 16" du titre, mais toujours est-il que l'auditeur est enveloppé dans la tourmente majestueuse, dans les échos démultipliés des anges déchus. Seule la dernière pièce, legions (aftermath), retravaille le son de l'instrument en l'étirant. Un disque hanté, qui vous hantera longtemps, longtemps...Le disque a été enregistré dans son studio personnel au 964, rue Natoma, à San Francisco.
Trois titres en écoute, pour commencer :

Et une vidéo, Zoë en concert au Pop!Tech le 18 octobre 2007. Une pièce créée pour le Festival, échantillonnée en direct sur son ordinateur. Un peu de patience, tout le coeur du morceau est splendide !!

- le site officiel de Zoë Keating.
- pour découvrir -si vous n'avez pas encore exploré tout le blog, une autre violoncelliste, cliquez ici : Maya Beiser.

Partager cet article

commentaires

LMC 02/01/2017 09:54

Wahou, merci pour la découverte, Zoë Keating est vraiment une perle musicale à côté de laquelle personne ne devrait passer !

Dionys 06/01/2017 15:44

Bonjour,
Merci pour le retour ! Cela me rappelle qu'il faudrait que j'écoute ce qu'elle fait actuellement. Au plaisir !
Cordialement,
Dionys

Guénaël 10/09/2009 01:23

Je n'ai qu'un mot qui me vienne à l'esprit dans l'instant c'est: Impressionnant.Ébloui, si je puis dire, par ce morceau créé pour ce concert.

Epikt 21/12/2008 20:48

Je l'ai découverte cet automne au concert d'Amanda Palmer (qu'elle a accompagné sur une partie de la tournée) et j'ai été immédiatement séduit. Aussi bien par sa perfomance solo en première partie (ce genre de chose c'est toujours impressionnant en live) que par celle plus traditionnelle en accompagnement d'Amanda. Et à en croire les réactions des personnes m'accompagnant je ne suis pas le seul.Du coup je me suis procuré son album, qui est en effet très bon.PS : merci pour la référence du film Frozen Angels, ça m'intéresse.PPS : et félicitations pour ce blog, vraiment très intéressant ! (puisque ça doit être la première fois que j'y poste un commentaire)