Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musiques Singulières

    Pour les amateurs de dépaysement, de découvertes. Formats longs bienvenus : prendre le temps de la musique !
    Index des musiciens à votre disposition dans la Catégorie du même nom.
Créé le 20 février 2007, ce blog prolonge une émission sur Radio Primitive, Reims, la plupart des lundis de 22 à 23 heures. 
N.B Format de votre fenêtre presque carré pour voir le haut des colonnes !

Recherche

Publicités imposées !

Chers visiteurs,

  Désolé pour l'invasion publicitaire, consternante : je la déplore et j'en souffre autant voire plus que vous. En attendant une alternative (pas facile), je vous conseille, si vous naviguez avec Firefox, d'installer une extension anti-pub.

4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 15:48
    J'ai survécu ! Ils étaient en concert hier soir à La Cartonnerie de Reims, après Idem+Vunneny, et Oddatee, - très bien tous les trois, un peu court pour Idem, et pas moyen de s'endormir, je vous le garantis. Leur concert a été à l'image de leur dernier disque, "Gutter Tactics" : implacable, d'une rigueur formidable. Voici un trio, Dälek au micro, Oktopus aux machines et Still(?) sur une sorte de guitare préparée jouée à plat, qui s'engage totalement dans une musique d'une puissance sidérante. Le flux précipité des paroles se coule dans des nappes répétitives, industrielles, très noisy mais aussi atmosphériques. Le monde devient musique, coagulé par le flux hypnotique qui bat comme un coeur de foudre noire. Still , assis, gratte éperdument son manche sans lever les yeux vers le public, et Oktopus règne majestueux sur ses boucles, ses claviers qu'il déchaîne avec de larges gestes emphatiques, le visage baigné d'une grande sérénité.Tandis que la sueur dégouline sur le visage de Dälek qui empoigne, soulève son micro, tire convulsivement sur son pantalon flottant sur son corps trappu, les vagues lourdes, brûlantes, envahissent nos entrailles, massent notre cerveau soudain "débué" [je trouve ce mot, employé par Villon dans sa célèbre Ballade des Pendus, très beau, et je me permets de l'employer  à peu près dans son sens originel que vous allez comprendre] de toute sa mauvaise eau des mornes jours. C'est le paradoxe de cette musique si sombre, dense, que de nous remplir d'une joie intense, d'une lumière fulgurante, sans doute en vertu de la loi des vases communicants : l'énergie concentrée des musiciens passe dans nos veines. Les échantillons se téléscopent dans un climat d'apocalypse zébré de tournoiements de sirènes, de nuages de particules électrifiées. S'agit-il encore de révolte ? Les musiciens de Dälek sont des démiurges qui transforment le réel en lave. "Gutter Tactics" est une ode incandescente qui tente dans un geste superbe d'annuler la laideur du monde, et en fin de compte de la réenchanter en lui insufflant l'esprit de feu. C'est ma manière de gloser sur "A Collection of miserable thoughts Laced with wit", le sixième titre.
   Dälek, au meilleur de sa forme, signe avec ce cinquième album l'un des plus forts de ce début d'année ! Le onzième titre lui conviendrait assez bien : "Atypical stereotype".
Pour aller plus loin
- Dälek sur MySpace.
- un articulet de ce blog alors balbutiant, en avril 2007, sur "Abandoned language"(augmenté d'un morceau en écoute !)
Programme de l'émission du dimanche 22 mars 2009
Doctor Flake : Introduction / Amours obscurs (pistes 1 et 2, 4' 43)
                                  Fight clubbing / Let us play with your brain (p.4-5, 9' 39), extraits de Minder Surprises (New deal / Differ-Ant, mars 2009)
Dälek : Who Medgar Evers was (p.4, 8' 04)
                 Street Action (p.5, 5' 29), extraits de Gutter Tactics (Ipecac recordings, 2009)
The Gutter Twins : (vous apprécierez la transition...)
                                             Seven Stories underground (p8, 3' 22)
                                             Bête noire (p.10, 3' 50), extraits de Saturnalia (Sub Pop, 2008)
(an anthology of noise & electronic music, volume#1):
Angus Mac Lise/Tony Conrad/John Cale :
Transe #2 ( disque 1, p.6, 5' 07)
Edgard Varèse : Poème électronique (disque 2, p.4, 8' )
Paul D. Miller, alias DJ Spooky That Subliminal Kid : Bundle / Conduit 23 (disque 2, p.6, 8' 07)      (Sub Rosa, 2002)
(an anthology of noise & electronic music, volume#2):
Tod Dockstader : Song (disque 1, p.3, 12' 56)
Programme de l'émission du dimanche 29 mars 2009
Idem : Up to good / Trauma (p.2 et 6, 9' 05), extraits de The Sixth / Aspiration Museum Overview (Jarring Effects, 2008)
Dälek : Los Macheteros, Spear of a nation / We lost sight (p.7 et 8, 7' 48), extraits de Gutter Tactics (Ipecac recordings, 2009)
(an anthology of noise & electronic music, volume#2):
Daphne Oram : Four aspects (disque 1, p.6, 8' 10)
Robin Rimbaud / Scanner : Emily (disque 1, p.7, 4' 49)    
(Sub Rosa, 2003)
HRSTA : Kotori / Holiday (p.8 et 9, 7' 40), extraits de  Ghosts will come and kiss your eyes (Constellation , 2007)
                         
L'éclat du ciel était insoutenable / Li me kiln (p.1 et 2, 8' 34), extraits de L'Eclat du ciel était insoutenable (Constellation, 2004)

Partager cet article

commentaires

Epikt 07/04/2009 11:07

C'est très bon Dälek (et pourtant j'aime pas le rap ^^)La semaine dernière j'étais trop crevé pour me rendre à son concert, je regrette.

Marie 05/04/2009 16:53

Quelle chance de les avoir vus en concert!'Atypical Stereotype' est ma préférée de l'album, ou du moins, l'une d'entre elles! =)