Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musiques Singulières

    Pour les amateurs de dépaysement, de découvertes. Formats longs bienvenus : prendre le temps de la musique !
    Index des musiciens à votre disposition dans la Catégorie du même nom.
Créé le 20 février 2007, ce blog prolonge une émission sur Radio Primitive, Reims, la plupart des lundis de 22 à 23 heures. 
N.B Format de votre fenêtre presque carré pour voir le haut des colonnes !

Recherche

Publicités imposées !

Chers visiteurs,

  Désolé pour l'invasion publicitaire, consternante : je la déplore et j'en souffre autant voire plus que vous. En attendant une alternative (pas facile), je vous conseille, si vous naviguez avec Firefox, d'installer une extension anti-pub.

24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 21:16
So percussion est un ensemble de percussionnistes américains composé de Adam Sliwinski, Jason Treuting et Lawson White, noyau auquel peuvent s'adjoindre un ou deux autres percussionnistes ou/et instrumentistes, programmeurs. Il a commencé sa carrière discographique avec un enregistrement de Drumming, la monumentale pièce pour percussions de Steve Reich. Le programme de l'émission propose d'associer leurs albums suivants, le troisième et dernier en date, intitulé Amid the noise (que j'ai fait figurer dans le classement 2006 avant de le diffuser), et le second, consacré à deux compositeurs de Bang on a can, David Lang et Evan Zyporin. Le dernier opus marque un tournant, puisque le groupe joue la musique de Jason Treuting.C'est la confirmation d'un ensemble extraordinaire de précision, de musicalité, de fraîcheur. Ils jouent d'à peu près toutes les percussions existantes, en ajoutent d'autres de leur fabrication, sont épaulés par un programmeur et une ou deux guitares électriques sur quelques morceaux. A chaque fois surgit un univers sonore coloré, sculpté dans les moindres détails, qui a fini par évoquer pour moi les jardins japonais, d'où l'idée de "fleurs percussives" : beauté des matières, des espaces, des jaillissements maîtrisés dans ces pièces dont la durée varie entre deux minutes trente et sept minutes. Les parties II et III des So-called laws of nature (ample composition au hiératisme somptueux déjà diffusée avant la création de ce blog) de David Lang ont été enchâssées dans cet écrin. "September", le cinquième titre du dernier album, impressionnant dans son impeccable progression, son ascèse, a tout naturellement amené la programmation de quatre des Six Japanese Gardens, cycle pour percussions et électronique de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho. Pour finir, je suis revenu à l'anthologie de la Red Bull Music Academy (cf. article du 17 mai) avec deux titres, le premier d'une jeune compositrice turque, Zeynep Erbay, le second de Roberto Auser, dj et producteur qui travaille à Rotterdam.
So percussion : June (piste 1, 3' 45)
                               White (p.2, 3' 56)
                          Work Slow Life (p.3, 3' 32), extraits de Amid the noise(Cantaloupe, 2006)
David Lang : The so-called laws of nature, part II & III (p.3 et 4, environ 21'), interprété par So percussion (sans titre, Cantaloupe, 2004)
So percussion : What the hell (p.7, 4' 43)
     Fire escapes (p.9, 3' 46)
     September (p.5, 4' 08), extraits de Amid the noise
Kaija Saariaho : Tenju-an (p.6, 3' 50)
Many pleasures (p.7, 1' 28)
Dry mountain steam (p.8, 3' 21)
Rock garden (p.9, 3' 52) extraits de Private gardens, publié sous le titre Prisma avec un CD-Rom (Naïve, 1999)
 
Zeynep Erbay : Flowers (cd1, p.2, 3' 04)     Roberto Auser : Flight 101 (cd1, p.6, 6'), extraits de la compilation Red Bull Music Academy/ Various Assets, qui vient de sortir ( voir article précédent) .
 
Pour finir, signalons que "So" est une forme d'un verbe japonais que l'on peut traduire par "jouer". Kaija, devant ce qu' on pourrait croire des rideaux de scène, est telle une magicienne devant son oeuvre, mystérieuse, sensuelle, aux textures oniriques, qui allie si profondément la pâte acoustique des instruments et les chatoiements de l'électronique : que la musique joue !
 
Au jardin des percussions                 
Les fleurs explosent     lentement
Dans la brume traversée de lances
Une goutte
Tombe
Pas d'éclaboussure
Elle tombe
Dans l'éternité
Les pétales se cassent en silence
L'espace est enlacements d'aciers
Au centre secret des vibrations
Le temple

Partager cet article

commentaires