Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musiques Singulières

    Pour les amateurs de dépaysement, de découvertes. Formats longs bienvenus : prendre le temps de la musique !
    Index des musiciens à votre disposition dans la Catégorie du même nom.
Créé le 20 février 2007, ce blog prolonge une émission sur Radio Primitive, Reims, la plupart des lundis de 22 à 23 heures. 
N.B Format de votre fenêtre presque carré pour voir le haut des colonnes !

Recherche

Publicités imposées !

Chers visiteurs,

  Désolé pour l'invasion publicitaire, consternante : je la déplore et j'en souffre autant voire plus que vous. En attendant une alternative (pas facile), je vous conseille, si vous naviguez avec Firefox, d'installer une extension anti-pub.

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 21:09
    Un brin de folk pour commencer, c'est rare sur Inactuelles ! Le premier disque, sans titre, d'un groupe norvégien, Adjagas, ne manque ni de fraîcheur ni d'intérêt. Les voix acidulées de Lawra Somby (l'homme) et de Sara Marielle Gaup (la femme) nous entraînent vers la Laponie, la culture du peuple sami, vieille culture qui a traversé les âges en s'habillant avec intelligence et discernement de quelques ornements modernes. Guitare acoustique, banjo ou ukulélé voisinent avec clavier, cuivres et même synthétiseur. Ces chants traditionnels, issus de la tradition chamanique, en évoquent d'autres, d'Asie ou d'Amérique, sans trop tomber dans les ritournelles fatiguées auxquelles un certain folk a pu nous habituer. Au beau milieu d'un air, la mélodie s'interrompt, se suspend, s'aère pour des moments de vraie grâce fragile et imprévue ; le ron-ron cède la place à la musique, en somme !
   Après les samis, un puma, rien ne va plus ? Nous n'allons pourtant pas en Amérique, territoire de ces grands chats, ni au cinéma voir "L'incroyable homme-puma", mais l'objet arrive bien d'une autre planète comme le personnage du film. L'Homme-puma, né en 2005, regroupe des musiciens français qui créent un univers hybride, ancré dans le rock, voire le hard-rock, mais traversé de courants bruitiste, dub, électronique, émaillé de collages très divers. Le résultat est un disque étonnant, fort, halluciné, qui sonne comme un acte de révolte contre l'uniformisation : la phrase "Bienvenue aux Etats-Unis d'Amérique" hante  l'oeuvre, chantée entre hurlements et murmures, simples déclamations, en français  (alors que des échantillons de textes anglais servent parfois de fond). Un disque que j'associerais volontiers, en dépit des différences, avec  Des lumières sous la pluie, du groupe rennais
Psykick Lyrikah
(à écouter absolument si vous ne le connaissez pas encore !) Précipitez-vous sur son site , comme lui vous grimperez aux arbres !
  Fin de la première partie avec une compilation très inégale, qui renferme toutefois trois titres excellents, entre drum & bass et électro, où l'on retrouve Mark Pritchard  (cf.article du 17 mai), décidément un artiste à suivre, et les Strabourgeois d'Outlines, qui s'apprêtent à sortir un album.
   Deuxième partie consacrée à deux immenses créateurs (cf.article suivant)
Adjagas : Lavvu vuovddis (piste 8, 1' 48)
                   Suvvi ljat (p.9, 5' 25), extraits de l'album éponyme (ever records, 2007)
L'Homme-puma : 6h22 un 20 septembre (p.5, 2' 01)
                                  Solidaire dans la déchéance (p.6, 5' 25)
                                  Eloge des petites mains (p.10, 7' 14), extraits de l'album éponyme (Communication is not words, 2007)
State River Widening : Cottonwood (p.3, 4' 51)
Mark Pritchard/Steve Spacek : Turn it on (p.7, 6' 21)
Outlines : Listen to the drums (p.10, 6' 52), trois extraits de la compilation Broacasting.. de Jazzanova & Dirk Rumpff (Sonarkollektiv, 2007)

Partager cet article

commentaires